La rentrée

La rentrée est venue !

Dix nouveaux et quatorze « anciens » ou presque.

J’avais des craintes sur l’intégration de tous : est-ce que cela a du sens pour chacun d’arriver dans un lieu où ils iront là où ils voudront, ils feront ce qu’ils voudront, sans que personne ne choisisse pour eux ? Le respect du règlement intérieur, peu contraignant, étant toujours la règle.

Est-ce que le modèle sera à la hauteur ? Est-ce que l’aménagement conviendra ? Est-ce que les parents trouveront un sens à tout cela ?

L’ambiance est bonne et détendue, et la mayonnaise a pris, je crois, les groupes existants ont intégré certains nouveaux, d’autres sont seuls sur un canapé ou à une table. Je m’inquiète un peu de ce qu’ils vivent à ce moment-là. J’ai envie d’y faire quelque chose, mais ne le fais pas tout le temps. Je vais voir certains pour voir comment ils vont, comment se passe leur journée.

Je rencontre des enfants de l’année dernière… et quel plaisir de les retrouver chacun à leur manière.

La journée passe, les atmosphères se font et se défont, tout le monde prend des marques et les lieux se préparent à vivre avec ces groupes pour l’année à venir.

Youri

Vu à la télé !

Les Ecoles Démocratiques font parler d’elles !
A l’occasion de la sortie de son livre (“Pourquoi j’ai créé une école où les enfants font ce qu’ils veulent” – Acte Sud), Ramin Farhangi rappelle ici sur CNEWS le concept et l’intention que portent nos écoles. A voir !

Des makis… en pleine garrigue

Ça n’est pas une mince affaire que de faire des makis et il y en a des compétences sollicitées…jugez plutôt :

Si l’on s’en réfère au “Socle commun de Compétences, de Connaissances et de Culture” (ce que nous sommes tenus de faire), voici les compétences travaillées en cuisine depuis la recette jusqu’à la production finale (et artistique !) :

  • Lire et comprendre en autonomie un texte inconnu adapté à l’age de l’enfant (Domaine 1 du socle Cycle 2)
  • Dégager oralement l’essentiel d’un texte lu (Domaine 1 du socle Cycle 3)
  • Développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminé (Domaine 1 du socle Cycle 4)
  • Poser des questions simples, répondre à de telles questions (Domaine 1 du socle Cycle 2)
  • Adapter son mode de lecture à la nature du texte et à l’objectif poursuivi (Domaine 1 du socle Cycle 4)
  • Calculer avec des nombres entiers (Domaine 1 du socle Cycle 1)
  • Comprendre et utiliser des nombres entiers pour dénombrer, ordonner, repérer, comparer (Domaine 1 du socle Cycle 1)
  • Arts plastiques : réaliser, donner à voir et réfléchir sur des productions plastiques de nature diverses suivant une intention artistique (Domaine 4 du socle Cycle 3)
  • Mener à bien une production artistique dans le cadre d’un projet personnel ou collectif (Domaine 1 du socle Cycle 2)
  • Planifier les étapes et taches pour réaliser une production (Domaine 2 du socle Cycle 2 et Cycle 4)
  • Faire part de ses émotions dans des situations particulières (Domaine 3 du socle Cycle 2)
  • Prendre des responsabilités et des initiatives (Domaine 3 du socle Cycle 3)
  • Utiliser les outils de la démocratie (c’est pas une blague) (Domaine 3 du socle Cycle 3)
  • Expliciter les émotions ressenties (Domaine 3 du socle Cycle 4)
  • Comprendre les règles de la vie collective (Domaine 3 du socle Cycle 1)
  • Conduire des observations (Domaine 4 du socle Cycle 2)
  • Communiquer sur ses démarches, ses observations et ses choix (Domaine 4 du socle Cycle 3)
  • Mettre en oeuvre des premiers principes d’hygiène de vie et de respect de l’environnement (Domaine 4 du socle Cycle 2)
  • Relier certaines règles et consignes aux connaissance (Domaine 4 du socle Cycle 3)
  • Expliquer un comportement responsable dans le domaine de la santé, de la sécurité et de l’environnement (Domaine 4 du socle Cycle 4)

Ouf ! Qu’est-ce qu’on bosse parfois…sans même s’en rendre compte 🙂

Grand merci à Lise pour cet atelier gourmand

 

 

Journées Portes Ouvertes à l’Ecole Pétillante

Ce week-end comme chaque premier samedi du mois jusqu’à juin 2018, venez découvrir notre belle École Pétillante, la première école démocratique de l’Hérault !
Un concept innovant, une gestion démocratique ou 1 personne = 1 voix, un cadre sécurisant et bienveillant, des élèves âgés de 5 à 18 ans avec des parcours d’apprentissages individualisés !
Les membres de l ´Ecole Pétillante sont impatients de vous accueillir et de partager avec vous un moment riche de découvertes et d’échanges !

Angoisse de parent…

Les angoisses des parents 

«Mais si on ne leur apprend pas, si on ne leur propose pas des choses à faire comment vont-ils apprendre ? »

Véronique, maman d’une ado de 12 ans, membre de l’école pétillante.

En mettant ma fille à l’école Pétillante, j’ai dû comprendre ce que la philosophie d’une école démocratique impliquait dans le quotidien de l’école. Un des points fondamentaux, qui est d’ailleurs un point sur lesquels de nombreux parents n’arrivent pas à lâcher prise  est le fait que non seulement les enfants sont libres mais surtout personne ne décidera pour eux quand ils doivent apprendre, ni ce qu’ils doivent apprendre, concrètement cela veut dire que les enfants ne sont pas sollicités, ils ont tout à disposition mais on ne les tente pas, on ne les appâte pas…..C’est à eux à venir vers tel ou tel sujet ou activité.

J’ai fait une analogie pour bien comprendre  avec l’alimentation car la culture est bien la nourriture du cerveau,

Ne pas nourrir un enfant est un peu rude, il aura faim, ou pire oubliera de manger, notre responsabilité de parents est omniprésente sur cette fonction, car notre culpabilité nous rappelle à l’ordre, or on n’a jamais vu un enfant se laisser mourir de faim…En effet, à un moment quand le besoin s’en fera ressentir il trouvera de quoi se nourrir. Et là, un nombre incroyable de compétences seront déployées : chercher, tester, couper, cuisiner, gouter, organiser, escalader, attraper… par l’enfant pour satisfaire sa faim.

Dans une école démocratique le même principe est utilisé dans les apprentissages, on ne « nourrit pas » les enfants, on ne leur « mâche » pas les savoirs. Alors c’est sûr, il va falloir que la faim de nourriture intellectuelle – sociale- culturelle, se fasse sentir, et elle le fera, de nombreux anthropologues, pédagogues, psychologues s’accordent à cela, et alors nos enfants auront acquis la confiance en eux pour déployer l’énergie nécessaire, auront choisi des choses goûteuses pour leur cerveau, et auront donc utilisé un grand nombre de compétences,  et des compétences qui vont bien au-delà de la seule fonction « d’avaler » du savoir pré digéré.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Recent Comments