Enfants dys et TDAH à l’Ecole Pétillante

L’article que nous vous proposons ici correspond au témoignage d’une maman d’élève de l’École Pétillante dont nous n’avons pas modifié une ligne…

L’École Pétillante est une école démocratique de type Sudbury, située près de Montpellier. Elle est ouverte à tous les enfants et adolescents atteints de troubles dys- (dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, dysorthographie…) ou de TDAH (trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité). Ces personnes sont les bienvenues dans l’établissement, quel que soit leur problème. L’équipe pédagogique de l’École Pétillante ne comporte pas de spécialiste dans la prise en charge de ces troubles. En revanche, en tant que maman de deux enfants scolarisés dans cet établissement, je pense que de par sa philosophie, cette école est idéale pour les élèves « dys- » ou hyperactifs. Je vous explique pourquoi…

Ecole Démocratique Pétillante Montpellier Ouest Photo Groupe Famille

L’école pétillante,un collectif d’individus variés de 3 à 108 ans

Notre parcours avant l’École Pétillante
À la naissance de mes enfants, je me suis posée beaucoup de questions sur l’éducation, la parentalité. Soucieuse de leur bien-être et souhaitant leur donner le meilleur, c’est tout naturellement que j’ai adopté comme modèle éducatif ce qu’on appelle la parentalité positive, ou parentalité bienveillante. Comme son nom l’indique, ce modèle est basé sur le respect de l’enfant et la non-violence. Il était donc logique qu’à l’heure de trouver une école pour mon fils aîné, je me sois tournée vers les écoles alternatives. Des écoles basées sur la bienveillance et le respect. Pour faire une analogie avec l’agriculture, l’école traditionnelle, c’est l’agriculture intensive, l’élevage en batterie, alors que les écoles alternatives, c’est l’agriculture bio/écologique. André Stern parle d’écologie de l’éducation et de l’enfance. Nous avons donc visité des écoles Montessori, des écoles Steiner-Waldorf… Après réflexion, nous avons opté pour une école Montessori située dans notre quartier, une petite structure familiale qui nous semblait accueillante. Mon fils y a passé deux ans et n’y a pas été malheureux, mais nous avons été déçus par le fossé entre la promesse de bienveillance et de respect et la réalité quotidienne… Pour ne donner qu’un exemple, alors que dans la pédagogie Montessori, on est censé respecter le rythme de l’enfant, la directrice nous a demandé d’emmener notre fils voir un orthophoniste afin de combler, je cite, « son retard graphique »… A trois ans ! Quid du respect de son rythme ? C’était en 2013, nous vivions à Paris et à cette époque, il n’existait pas encore d’école démocratique en France (la première a ouvert en 2014 à Dijon). Ensuite, nous avons intégré une autre école Montessori, car la précédente s’arrêtait à 6 ans, et si la bienveillance était bien présente, nous avons été rebutés par le règlement quasi militaire et les rapports très verticaux entre les familles et l’équipe pédagogique… Entre-temps, trois écoles démocratiques Sudbury avaient ouvert à Paris et, après des mois de lecture intensive sur l’éducation démocratique et auto-dirigée pour nous libérer de nos conditionnements et de nos doutes, nous avons franchi le pas et décidé d’inscrire nos enfants dans l’une d’elles. Une décision qui a changé notre vie, en mieux ! Aujourd’hui, nous ne pouvons plus imaginer fréquenter un autre type d’école. Quel est le rapport avec la dyslexie et les TDAH, me direz-vous ? Patience, j’y viens. 🙂

Le danger des étiquettes
Mon fils aîné était un bébé prématuré. Né plusieurs mois avant terme, son cerveau n’a pas pu se développer aussi longtemps que celui des bébés nés à 9 mois de grossesse. Cela entraîne chez ces enfants des problèmes et des « retards » plus ou moins importants dans leurs acquisitions, en termes de psychomotricité, intellectuels, etc. On m’avait prévenue que c’est en entrant à l’école que nous nous apercevrions des effets de la prématurité sur notre enfant. Des problèmes scolaires étaient à prévoir… Heureusement, grâce à notre choix d’une école alternative, mon fils n’a jamais eu le malheur d’être étiqueté dys-quelque chose. Je suis intimement convaincue que cela aurait été le cas s’il avait été dans une école normale, d’après les constats que j’ai faits sur sa manière d’écrire, de lire, etc. Et c’est une chance ! Car les étiquettes de dys ou de TDAH ont tendance à enfermer les enfants et les adolescents, à les réduire à un rôle, à une « dysfonction » supposée dans le développement et l’apprentissage, basée sur l’existence d’une norme à laquelle se référer.

Ecole Démocratique Pétillante Montpellier Ouest Atelier Cuisine

Un atelier cuisine…sans se presser !

Dans la philosophie Sudbury appliquée par l’école démocratique de Montpellier Ouest, la norme n’existe pas. Il n’y a pas de norme à suivre. Chaque membre de l’école est accepté.e totalement et inconditionnellement, et pour moi, c’est un vrai cadeau. Ainsi, mon fils n’aura pas à porter toute sa vie le fardeau d’être un « dys », puisque grâce à ce cadre de bienveillance, de liberté et d’égalité, il n’aura même pas été diagnostiqué comme tel. Il sera donc libre de toute étiquette. Les étiquettes n’apportent rien aux enfants et aux ados, à part de la souffrance et un sentiment d’être différent des autres, d’être en décalage. Elles ne les aident pas à s’améliorer ou à vouloir progresser. Non, elles freinent et bloquent. Or, c’est dans la confiance et l’acceptation que l’enfant ou l’adolescent pourra exprimer pleinement son potentiel (cela a été démontré par les neurosciences).
Donc, à l’École Pétillante, votre enfant ou votre ado n’aura pas de prise en charge particulière vis-à-vis de son trouble, mais jouira de la liberté d’apprendre, d’expérimenter, d’explorer, de vivre sa vie, sans être évalué.e, jugé.e, comparé.e, critiqué.e. Votre enfant sera accepté.e dans sa différence, son unicité et sa singularité. Il n’y a plus de notions de « retards », ni même de troubles d’apprentissage… Si l’enfant apprend à lire à 10 ans, ce n’est pas un problème. La façon d’apprendre à lire importe d’ailleurs peu… On ne le.la jugera pas non plus à sa façon d’écrire ou de compter. Ni sur sa capacité à se concentrer plus ou moins longuement. Un tel contexte, je suis sûre, lui fera un bien fou ! Et pourra paradoxalement mieux l’aider à développer ses intelligences (cf. la théorie des intelligences multiples de Howard Gardner). Car oui, même « dys », votre enfant recèle de talents et d’intelligences qui peuvent être étouffés si on cherche à lui faire suivre une norme.
C’est à l’école démocratique que nous avons trouvé la véritable bienveillance que nous recherchions : la reconnaissance que chacun est unique, que nous sommes tous différents et que ces différences sont une richesse qu’il s’agit de cultiver et de valoriser, non de gommer.
Il existe des établissements spécialisés pour les dyslexiques et autres dys. Bien que cela parte d’une bonne intention, je trouve cela triste de regrouper des jeunes ayant le même problème, de les mettre à part. Ces élèves ne bénéficient pas de la richesse de la différence… Comment seront-ils armés pour affronter un monde où tout le monde ne sera pas dys ?

Laissons-les tranquilles !
Les membres de l’École Pétillante disposent d’une grande salle dans laquelle ils peuvent exercer librement leur motricité : courir, sauter, faire du bruit, construire des tunnels, des cabanes, etc. Un paradis pour les hyperactifs ! (et pas que). Et je ne parle pas du jardin et du terrain de 5000m² dans la nature… 🙂 Ainsi, plutôt que de devoir rester docilement assis.e sur une chaise pendant des heures, forcé.e à se concentrer sur un sujet qui ne l’intéresse pas, l’enfant ou l’ado peut aller se défouler, courir, ou marcher, ou même faire une pause, se reposer, dormir… Les jeunes passent le plus clair de leur temps enfermés dans une salle et on s’étonne qu’il y ait tant d’enfants hyperactifs et ayant un trouble de l’attention… Ils ont besoin de bouger. Laissons les enfants être des enfants ! 🙂
L’École Pétillante ne cherchera donc pas à traiter le trouble de votre enfant, car elle ne le verra pas comme un problème. Votre enfant sera considéré.e comme un être humain, pas comme quelqu’un ayant un handicap. Votre enfant sera traité.e avec la même dignité que les autres. Il.elle est comme il.elle est et c’est très bien ainsi. Votre enfant est égal.e aux autres, quelles que soient ses spécificités et sa manière d’être. Moi, c’est que ce je voudrais pour mon enfant dys…
La seule chose qui importe, c’est qu’il.elle respecte les règles de l’école et soit responsable et autonome, afin que la philosophie Sudbury soit respectée. Liberté n’étant pas licence…

Ecole Démocratique Pétillante Montpellier Ouest Plantation Arbres

Atelier de plantation d’arbres au milieu des garrigues

Dans cette école, mes enfants peuvent RESPIRER, et ils peuvent être eux-mêmes. Si vous avez un.e enfant dyslexique, dyspraxique, dysorthographique, ou TDAH, je pense que, pour avoir expérimenté plusieurs types d’écoles alternatives, une école Sudbury comme l’École Démocratique de Montpellier Ouest sera particulièrement épanouissante pour lui ou elle. Dans une autre école, votre enfant risque bien de porter longtemps le fardeau d’une étiquette d’élève différent, ce qui sera source de souffrance, de blocages et d’un manque d’estime de soi et de confiance en soi pourtant si cruciales dans la construction de soi. Personnellement, j’ai été bonne élève durant toute ma scolarité, mais j’ai porté l’étiquette de « timide », qui m’a longtemps collé à la peau et ne m’a jamais incitée à m’ouvrir. Comme j’aurais aimé être dans une école qui accepte ma différence, mon introversion ! Mon compagnon, lui, était considéré selon la norme de l’époque comme un cancre (ironique quand on sait qu’il est devenu un brillant ingénieur qui excelle dans sa spécialité). Ses parents et ses professeurs le cataloguaient « fainéant » car il ne voulait pas faire ses devoirs. Cette étiquette ne l’a pas aidé et ne l’a jamais poussé à travailler, au contraire. Ce sont les encouragements de ses pairs qui l’ont stimulé, le fait que ceux-là ne le considéraient pas comme stupide en dépit de ses mauvaises notes. Ils ne l’ont pas jugé selon la norme (ils avaient compris avant l’heure le concept des intelligences multiples !).
Et si on laissait tomber les étiquettes et les catégories ? Et si on aidait nos enfants à développer leurs intelligences en les acceptant vraiment, en arrêtant de les comparer à une norme ?
L’École Pétillante propose aux familles intéressées une période d’essai, sans engagement, de deux semaines. Et si vous essayiez ? Au-delà des principes et de la théorie, c’est après tout la meilleure façon de se faire une idée !

Ecole Democratique Montpellier Ouest Pétillante Balade Sieste

Une sieste bien mérité après l’effort !

Un jeudi après-midi ensoleillé à l’Ecole Pétillante

Alice « On a fait de la pâte à sel à l’Ecole Pétillante! On a mélangé deux verres de farine avec un verre de sel et ajouté un verre d’eau tiède. »

Paul: « On a malaxé avec les mains, et on a créé des objets: un hérisson, une souris d’ordinateur, un vaisseau, un escargot, une coquille de feu, une boule,…. »

Alice: « J’ai fait une part de gâteau et un escargot, et un moule à couteau. J’ai donné mon moule à couteau à Caroline. »

Adam: « Moi j’ai gouté de la pâte à sel. »

  

      

Paul: »On a couru très vite dans la nature et la garrigue. On a fait une promenade. On a fait la course avec Axel et Adam. »

Axel: »On a joué tous ensemble, et on a fait une vidéo. On a fait du vélo et nous avons aidé Lyam à faire du vélo. Harmonie était en roller et Alice du vélo. »

Vendredi sans soucis

Chers lecteurs et lectrices

C‘est la fin de semaine, vendredi, et on se détend en rigolant.

C’est en utilisant l’application tik tok anciennement musical ly, que nous nous divertissons en développement une vidéo haute en couleurs.

Nous vous souhaitons un bon et court visionnage.

Musicaly du vendredi

Lili et Lana

 

 

Mardi mard’art

Chaque mardi matin, un atelier d’arts est organisé à l’école. Aujourd’hui, ce fut un joli moment de partage et de création autour de la peinture et de coton-tiges…

   

 

Journée Portes Ouvertes – Spéciale Sainte Catherine

Nous avons passé un bel après-midi pour notre journée portes-ouvertes, spéciale Sainte-Catherine, elle s’est tenue dimanche 25 novembre de 13h à 19h à l’école.

Au planning de l’après-midi : des échanges autour de l’éducation démocratique, des belles rencontres avec de nouvelles familles et personnes curieuses de découvrir nos locaux, des ateliers autour des plantations d’arbres dans le cadre de l’action «  Aux Arbres, Citoyens », le tout autour d’un très joli buffet automnal proposé par les familles pétillantes.

Notre dimanche s’est terminé par un très joli moment musical, un concert de Handpan animé par Théo qui a fait un détour par l’école avant de décoller pour l’Inde  …

La presse était aussi au rendez-vous, un quotidien régional relatera bientôt l’événement.

Avec l’argent gagné, nous avons acheté de beaux arbres fruitiers : abricotier, amandier, plaqueminier, vigne, framboisiers, grenadiers, kiwitiers,…  que nous avons plantés le lendemain sur le terrain de l’école. Nous attendons avec impatience les beaux jours pour les voir fleurir et récolter leurs fruits.

Au plaisir de se retrouver lors de nos prochaines journées portes-ouvertes!

Natacha de l’équipe pétillante

                                      

Mes premiers jours à l’École Pétillante par Natacha

Une première semaine de rentrée riche et intense.

Les membres de l’école ont investi les lieux, chacun a re-pris ses marques à l’école, re-noue du lien avec le groupe, re-pose ses valises… une jolie mise en route !

Nous voilà lancés dans une nouvelle année scolaire !

Cette semaine, des ateliers se mettent en place : un atelier science, un atelier de pratique de CNV, un atelier pain, un atelier couture.On parle de cercles restauratifs, de partie de foot à Montarnaud, de sorties dans la garrigue, d’un potager…

L’école prend de multiples visages en fonction des idées et des projets de chacun et de tous.

J’aime l’ambiance de liberté et de légèreté qu’il y règne, je croise beaucoup de sourires et entend beaucoup d’envies et d’idées qui se discutent

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Aux dernières nouvelles: Ecole Petillante

Vous n’avez pas vu la sortie ?

Le robot mBot est enfermé dans un labyrinthe et il doit en trouver la sortie tout seul. Un algorithme inspiré de celui des pompiers (…suivre toujours le même mur). Alice est toujours très attentionnée 😉

Studio de l’école pétillante en avant-première 🙂

Studio de l’école pétillante en avant-première :)

Retrouvez les vidéos publiées par l’école pétillante sur notre châine youtube !